Triste édition pour les Bleus

La rédaction

Avec aucun représentant en quarts de finale pour la première fois depuis 2010, le tennis masculin français a manqué son Roland-Garros. Ce n’est pas forcément une surprise, mais le plus inquiétant est que la relève tarde à se montrer.

Gael-Monfils
Veronique-Zinedine-Luca-Enzo

Lire aussi

La famille Zidane était présente pour la finale de Nadal

La famille Zidane était présente pour la finale de Nadal

Lundi matin, avant le huitième de finale entre Gaël Monfils et Stan Wawrinka, le compte humoristique suisse MiniPeople a publié un dessin où l’on voit, parmi les espèces en voie de disparition, le "tennisman français en deuxième semaine de Roland-Garros". La suite de la journée a donné raison à nos voisins helvètes puisque Monfils, dernier représentant tricolore, a logiquement rendu les armes contre "Stan".

Pour la première fois depuis 2010, on ne retrouve donc aucun Français en quarts de finale du tableau masculin. Statistiquement, c’est un constat qui fait mal. "Mais est-ce qu’on s’attendait gagner le tournoi cette année ?, questionne Fabrice Santoro. Non. Après on peut toujours espérer en avoir un en quarts ou en demies. On est un petit peu déçu, certes. Mais finalement ce n’est pas illogique. On ne peut pas parler de faillite, même si c’est un cru décevant".

Il ne reste à chacun que deux ou trois Roland, pas dix

Fabrice Santoro

Il est vrai que les Français avaient particulièrement brillé par leur absence de performances lors des tournois d’avant-Roland. Gaël Monfils et Richard Gasquet étaient blessés, et ont payé leur manque de rythme. Gilles Simon, dans le dur cette année, a cédé dès le premier tour. La vraie déception est pour Jo-Wilfried Tsonga, de loin le meilleur tricolore cette saison, mais qui s’est fait sortir dès son entrée en lice par le surprenant Renzo Olivo. Une première... depuis 2005 à Paris ! Pour le Manceau, on pourra retenir la thèse du jour sans, de l’accident.

On observera également que, parmi les huit joueurs encore en lice, on retrouve tout simplement sept des huit premières têtes de série, avec pour seul intrus l’Espagnol Carreno-Busta, solide terrien, qui a écarté Milos Raonic. Ce qui nous amène à considérer que les Français sont à leur place, ni plus, ni véritablement moins. Mais cette génération, que l’on espérait dorée, a-t-elle encore les moyens de voir plus haut ? La question mérite d’être posée. "Il n’y a que des trentenaires, confirme Santoro. Beaucoup de sportifs réalisent des performances après trente ans, ce qui n’était pas forcément le cas il y a 20-25 ans. Mais il ne reste à chacun que deux ou trois Roland, pas dix."

La relève, encore et toujours, semble incarnée par Lucas Pouille. Mais le Nordiste, qui a fait un énorme bond depuis un an, doit encore trouver comment maîtriser ses nerfs, qui l’ont trahi lors de son combat au troisième tour contre Ramos. Car à part Pouille, on ne voit pas grand-chose venir. Maxime Hamou et Laurent Lokoli n’ont pas fait parler d’eux pour leur tennis, c’est le moins que l’on puisse dire. Alexandre Müller et Benjamin Bonzi ont fait honneur à leur wild-card, mais ils sont encore loin des meilleurs. Mathias Bourgue, révélation du tournoi l’an passé, n’a pas beaucoup avancé en un an. Les regards se portent alors vers les juniors, où deux noms se dégagent: Corentin Moutet et Rayane Roumane. Mais ils n’ont respectivement que 18 et 16 ans.

Lire aussi

nadalthiem-home

Nadal-Thiem, les stats qui tuent

A quelques heures du match entre Rafael Nadal et Dominic Thiem, les deux joueurs bénéficient de plusieurs statistiques marquantes. Voici le détail des plus explicites, entre un Espagnol évidemment monstrueux...

Nadal-Thiem, les stats qui tuent
Veronique-Zinedine-Luca-Enzo

La famille Zidane était présente pour la finale de Nadal

Zinédine Zidane, qui a démissionné à la surprise générale du Real Madrid il y a deux semaines, a assisté à la finale de Roland-Garros entre Rafael Nadal, grand supporter du club merengue, et Dominic Thiem...

La famille Zidane était présente pour la finale de Nadal
Roland-Central-Chatrier

"On ne peut pas se satisfaire d’avoir des gradins souvent vides"

Au moment de dresser le bilan de ce Roland-Garros, Bernard Giudicelli, le président de la FFT, et Guy Forget, le directeur du tournoi, ont convenu qu’il fallait plancher sur le problème de loges et des...

"On ne peut pas se satisfaire d’avoir des gradins souvent vides"
Rafael-Nadal

Nadal triomphe pour la 11e fois

Rafael Nadal a remporté Roland-Garros pour la 11e fois de sa carrière. Ce dimanche en finale, l'Espagnol a dominé Dominic Thiem en trois manches et 2h42 de jeu (6-4, 6-3, 6-2). Le numéro un mondial a eu...

Nadal triomphe pour la 11e fois
2018-06/nadal

Nadal, c'est monumental

Pour la onzième fois de sa carrière, Rafael Nadal a remporté ce dimanche les Internationaux de France, à Roland-Garros, en s'imposant en trois sets face à l'Autrichien Dominic Thiem (6-4, 6-3, 6-2).

Nadal, dieu sur terre
2018-06/1528661162_serres

#SagaRG - Roland 2019, c'est déjà demain

Alors que cette édition se termine à peine, les travaux vont reprendre à Roland-Garros pour l'extension et la modernisation du complexe. En 2019, la grande attraction sera le court Simonne-Mathieu, dans...

#SagaRG - Roland 2019, c'est déjà demain
Toutes les images

Roland en images

Nadal

Les 11 sacres de Rafael Nadal en images

cover-portfolio-records-rg

Les records de Roland-Garros en images

Roland-Garros-Bache

Tempête sur Roland

monfils-home

Les Français encore en lice

Kuerten

Les pires looks de Roland-Garros

Marion-Bartoli

La métamorphose physique de Marion Bartoli

looks-RG16

C'est quoi ce look ?

Roland-Garros

Les premiers moments forts de Roland-Garros 2016

Djokovic

Ils vont animer Roland-Garros

Collage-RG15

Six Bleus en huitièmes !

Collage-grimaces

Quoi ma gueule ?

Collage-Roland

Les people à Roland !

Nadal
cover-portfolio-records-rg
Roland-Garros-Bache
monfils-home
Kuerten
Marion-Bartoli
looks-RG16
Roland-Garros
Djokovic
Collage-RG15
Collage-grimaces
Collage-Roland

Liens commerciaux

Publicité