"Je joue avec Nadal et Federer"

La rédaction

Thibault Venturino, 27 ans, est sparring-partner à Roland-Garros. Il vit un rêve depuis deux ans, puisque c'est lui qui est choisi très régulièrement (pour ne pas dire tout le temps) par Roger Federer, Rafael Nadal ou Novak Djokovic. Pour ne citer qu'eux...

venturino-home
Rafael-Nadal

Lire aussi

Avec 15 couronnes, Nadal est seul derrière Federer

Avec 15 couronnes, Nadal est seul derrière Federer

Thibault, qui êtes-vous ? Racontez-nous votre histoire.
Je suis sparring-partner à Roland-Garros et Bercy. J’ai commencé officiellement avec la FFT depuis Bercy 2014. Avant, c’était un peu à l’arrache, on m’appelait quand j’étais disponible car je connaissais quelques personnes à la Fédération, et vu que je suis sur Paris... C’est plus organisé depuis Roland-Garros 2015, où des sparrings sont mis à disposition de manière officielle et organisée. J’avais commencé en 2007, en tapant une semaine avec Hantuchova et deux semaines avec Venus Williams. Jusqu’en 2015, j’ai enchaîné comme ça entre Coubertin et Roland-Garros. En France, je suis -15, et 863e joueur mondial. Tout ça me fait forcément progresser, on s’adapte et on s’habitue à l’intensité.

Alors, depuis deux ans, avec qui jouez-vous ?
Rafael Nadal, Roger Federer, Novak Djokovic, les frères Bryan, Jo-Wilfried Tsonga… Tout avait commencé à Bercy 2014, j’étais le seul dispo. Il y avait aussi David Ferrer ou Kei Nishikori… Ils me reprennent souvent, s’ils n’ont pas de joueur à eux dans leur équipe. C’est assez gratifiant. Des millions de personnes seraient prêtes à me poignarder pour prendre ma place ! Je suis un passionné de tennis, j’en profite à fond. La première fois avec "Rodgeur", sur ce Bercy 2014, j’étais comme un dingue, hystérique. C’est toujours incroyable, toujours énorme. On se dit qu’on est en train de parler avec le meilleur joueur de tous les temps, je suis comme un gamin de huit ans.

Concrètement, quelles différences de niveau ressentez-vous ?
On ne pratique pas le même sport. Je me mets trois mètres dans le terrain pour envoyer des premières à "Djoko", je ne lui dis pas où je sers... Et sur 100 retours, il va m’en mettre 99 dans la lucarne ! Rien que ça, je trouve que c’est énorme, inhumain. C’est une machine. On se demande comment il fait pour travailler son œil et cette vitesse de réaction à ce point. Je veux bien que ça se travaille, mais comment fait-il à ce point-là ? C’est n’importe quoi ! Je joue avec tous depuis un an et demi, mais lui et les frères Bryan, leurs retours de service, je ne comprends pas. C’est tellement précis, à une vitesse énorme… C’est dingue que des mecs puissent les battre.

"Rafael Nadal s'est présenté"

Et Rafael Nadal ?
Il met une intensité hors du commun, c’est terrible. Il se met à 200% à chaque fois. Moi, si je me mets dans cet état-là, je suis carbonisé au bout de 10 minutes. C’est un bourreau de travail. Il frappe tellement fort que c’est dur à contrôler. Mais pour un échauffement de 30 minutes, les joueurs ne demandent pas énormément… C’est moi qui me mets de gros objectifs, je suis obligé d’être à 200% car sinon, je ne serai jamais concentré. Le seul avec qui j’ai fait trois jeux, c’est "Rodgeur" à Bercy 2015. Mais les mecs savent qu’on est des sparrings, ils ne se prennent pas trop la tête. Il faut juste que la balle revienne avec un minimum de qualité.

Lequel est le plus sympa entre "Djoko", "Rodgeur" et "Rafa" ?
Les trois sont cool. J’adore "Rodgeur", mais Rafael Nadal, c’est un respect extraordinaire. Quand "Rodgeur" arrive, il dégage un truc énorme et tout le monde se tait. "Rafa" aussi, mais il est beaucoup plus abordable. Quand on le voit, il est un peu timide, il reste un peu à l’écart, il ne veut pas déranger. C’est assez rigolo, il a gagné neuf fois Roland-Garros et il n’ose pas déranger les filles au comptoir pour demander des balles… Pourtant, si quelqu’un est dans sa maison, c’est bien lui ! L’an dernier, il est arrivé légèrement en retard sur le terrain, c’était la première fois que je jouais avec lui. Il m’a dit qu’il était désolé et il s’est présenté. Bon, il n’avait pas forcément besoin (sourire)…

Vous aviez encore tapé avec lui la veille de son forfait…
Oui, je l’avais échauffé avant sa dernière victoire jeudi. Je le voyais jouer avec un bandage, mais je ne pensais pas que ce serait à ce point-là, je ne me doutais pas que ce serait aussi grave. Je me concentre tellement sur moi, je ne fais pas trop gaffe… Mais c’était un gros coup de massue, le tournoi ne ressemble plus à rien. C’est une hécatombe, c’est terrible.

Enfin, vous êtes effectivement le sosie officiel de Christophe Jallet, comme plusieurs tweets l'ont déjà fait remarquer !
Un de mes meilleurs potes a notamment vu le tweet d’un journaliste de RMC, il pleurait de rire. J’avais les cheveux longs, mais quand j’ai commencé à me dégarnir légèrement, je me suis rasé la tête. C’était il y a six mois. Je m’en doutais, j’en ai pris dans tous les sens ! Même dans la rue, avant PSG-Chelsea cette année, des gamins m’ont arrêté alors que je promenais mon chien (sourire). Quand je leur ai dit que ce n’était pas moi, ils pensaient que je me foutais d’eux ! C’est vrai que je lui ressemble beaucoup. Il faudrait que je le rencontre ! Si jamais lui aussi déclare forfait pour l’Euro 2016, je peux le remplacer, on n’y verra que du feu ! Bon, je joue mieux au tennis qu’au football…

videoDailymotion("x4epxxd", "100%", "275px");

Lire aussi

Rafael-Nadal

Seulement 35 jeux concédés pour Nadal

Cette 10e victoire à Roland-Garros est statistiquement la plus impressionnante pour Rafael Nadal. Durant la quinzaine, l'Espagnol n'a concédé que 35 jeux, en sept matches, soit en moyenne 5 jeux par rencontre....

Seulement 35 jeux concédés pour Nadal
ostapenko-home

"Vous pensez qu’elle a mouillé ?": Rochus dérape sur le sacre d’Ostapenko

Consultant pour la RTBF, l’ancien joueur belge Christophe Rochus s’est fendu en plein direct d’une expression plus que malheureuse sur la balle de match qui a consacré la jeune Jelena Ostapenko.  

"Vous pensez qu’elle a mouillé ?": Rochus dérape sur le sacre d’Ostapenko
Stan-Wawrinka

Wawrinka: "Si j’hésite, c’est trop tard…"

Alors qu’il n’avait encore jamais perdu en finale de Grand Chelem, Stan Wawrinka a été nettement dominé par Rafael Nadal (6-2, 6-3, 6-1), ce dimanche, à Roland-Garros. Selon lui, l’Espagnol est tellement...

Wawrinka: "Si j’hésite, c’est trop tard…"
Nadal

Nadal largement en tête à la Race

Vainqueur pour la dixième fois de Roland-Garros, Rafael Nadal sera lundi prochain de retour à la 2e place mondiale. L'Espagnol comptera 7 285 points, et restera encore assez loin d'Andy Murray (9 890 pts),...

Nadal largement en tête à la Race
nadal-home

Nadal, le trône dans le viseur ?

Largement en tête à la Race après sa 10e victoire à Roland-Garros, Rafael Nadal est en excellente position pour reconquérir d'ici la fin de l'année la place de n°1 mondial. Ça ne lui est plus arrivé depuis...

Nadal, le trône dans le viseur ?
Rafael-Nadal

Avec 15 couronnes, Nadal est seul derrière Federer

En décrochant son 10e Roland-Garros, Rafael Nadal a remporté son 15e tournoi du Grand Chelem, qui lui permet de dépasser Pete Sampras et ses 14 couronnes. L'Espagnol est désormais seul deuxième de ce classement,...

Avec 15 couronnes, Nadal est seul derrière Federer
Toutes les images

Roland en images

Le-sacre-de-Rafael-Nadal-en-2017

Les dix sacres de Rafael Nadal en images

2017-06/pl7-rafael-nadal-1

La punchline du jour

Roland-Garros-Bache

Tempête sur Roland

monfils-home

Les Français encore en lice

Kuerten

Les pires looks de Roland-Garros

Marion-Bartoli

La métamorphose physique de Marion Bartoli

looks-RG16

C'est quoi ce look ?

Roland-Garros

Les premiers moments forts de Roland-Garros 2016

Djokovic

Ils vont animer Roland-Garros

Collage-RG15

Six Bleus en huitièmes !

Collage-grimaces

Quoi ma gueule ?

Collage-Roland

Les people à Roland !

Le-sacre-de-Rafael-Nadal-en-2017
2017-06/pl7-rafael-nadal-1
Roland-Garros-Bache
monfils-home
Kuerten
Marion-Bartoli
looks-RG16
Roland-Garros
Djokovic
Collage-RG15
Collage-grimaces
Collage-Roland

Liens commerciaux

Publicité